Le coniophore des caves

coniophore des cavesTout comme la mérule pleureuse, le coniophore, appelé aussi coniophore des caves (Coniophora puteana), fait parti des champignons de type lignivore. Demandant un plus fort d’humidité que le merula lacrymans, il est plus généralement localisé en sous-sol ou dans les caves des habitations.

Les dégâts occasionnés sont les mêmes que sur le champignon de mérule. Tout deux conduisent au pourrissement du bois, communément appelé “pourriture cubique“.

Le coniophore des caves se caractérise par un aspect proche d’une boule cotonneuse (hyphes) dans son développement initial. Il est caractérisé aussi sous l’apparence de racines marron-noir (rhizomorphes), qui servent d’organes d’exploration.

champignon coniophoreLes sources de développement du coniophore:

  • Une température comprise entre 5 et 35 °C, mais plus favorable quand celle-ci est comprise entre 22 et 26°C
  • Une forte humidité du bois au delà de 50%
  • Une remontée capillaire
  • un environnement confinée et obscure
  • Il s’attaque au bois résineux et feuillus.

Comme tous les champignons de type lignivore qui s’attaquent au bois de vos fondations, le coniophore des caves doit être traité avec un fongicide approprié pour éviter des dégâts et, à moyen terme, sa prolifération. Souvent confondu avec le mérule, seul un diagnostic précis permettra de déterminer sa présence.

Vous souhaitez effectuer un traitement contre le coniophore ?

Ne laissez pas la situation dégénérer. Faites appel à un prestataire certifié
Après avoir effectué un diagnostic précis, et surtout localisé la source de contamination, nous appliquerons le traitement adéquat. BTR est spécialiste des traitements de champignons dans le Finistère et le Morbihan. Visite et devis gratuit sur simple demande