Le danger du radon

Qu’est-ce que le radon ?

carte du potentiel radon en FranceLe radon est un gaz rare radioactif, incolore, inodore et d’origine le plus souvent naturelle. Il provient de la désintégration du radium qui, lui-même est issu de la désintégration de l’uranium contenu dans la croûte terrestre. Il est présent plus particulièrement dans les sous-sols granitiques et volcaniques. Etant une région granitique, la Bretagne est riche en radon. Certains départements semblent plus défavorisés que d’autres et leurs habitants subissent parfois des taux supérieurs aux normes. C’est le cas de la Loire, de la Haute-Saône, du Doubs, du Finistère, du Morbihan et de la Haute-Vienne.

Le radon diffuse dans l’air et se trouve à des concentrations plus élevées à l’intérieur des habitats qu’à l’extérieur et peut pénétrer à l’intérieur des bâtiments et rester piégé par défaut de ventilation. Cette pénétration du radon dépend des caractéristiques propres de l’habitat, de la nature du sous-sol, des conditions climatiques et des habitudes de vie. Ce gaz qui émane des roches du sous-sol atteint, dans certaines maisons, des taux alarmants. La France est touchée comme les autres pays, mais sa population n’est pas avertie. Espérons que le projet de diagnostic obligatoire du radon pour les particuliers, attendu pour 2018, sensibilise enfin la population sur les risques réels du radon.

Le radon en Bretagne

La Bretagne n’est pas épargnée par le radon, loin de là. La présence massive du granit dans son sol en est responsable. Le site de Irsn fait apparaître une large diffusion du gaz radon à l’ouest de la France.

Radon en Bretagne

La Bretagne et son sol granitique mettent en avant un fort potentiel radon

Vous souhaitez connaitre le taux de radon dans votre commune ?

Utilisez la carte de l’Irsn pour évaluer le potentiel radon dans votre ville. Cet outil gratuit permet de savoir si votre ville est concernée. Sur la carte, choisissez le petit onglet en haut à droite de la carte pour déterminer si votre ville fait partie des villes dont le potentiel radon est le plus élevé.

Evaluer le potentiel radon dans sa commune grâce à l'outil de l'IRSN

Evaluer le potentiel radon dans sa commune grâce à l’outil de l’IRSN

L’outil en ligne (s’ouvre dans une nouvelle page)

Le radon : un gaz mortel

Les études épidémiologiques sur les travailleurs des mines d’uranium ont prouvé que le radon pouvait déclencher des cancers du poumon. Il est considéré comme la seconde cause de cancer du poumon après le tabagisme. Le radon pénètre dans les poumons et se désintègre en émettant des particules alpha qui produisent de petits jets d’énergie absorbés par les tissus pulmonaires environnants et endommagent les cellules pulmonaires. Cependant, le risque de développer un cancer du poumon à cause du radon dépend de la concentration de ce dernier dans l’air et de la durée d’exposition. Les autorités sanitaires estiment que sa radioactivité serait la cause de 2,2 à 12,4 % de décès par cancer du poumon en France. Ces études épidémiologiques montrent que l’exposition domestique au radon constitue ainsi un enjeu majeur de santé publique en France.

Les études prouvent également que le flux naturel de radon peut se retrouver plus concentré dans les espaces clos. C’est notamment le cas dans les habitats non aérés et les caves mal ventilées. Ce flux provient de la désintégration du radium, qui vient lui de la désintégration de l’uranium naturellement présent dans les briques et les roches du sol.

Prévention : choisir la seule ventilation adaptée

L’Autorité de Sûreté Nucléaire a développé, dans le cadre du plan interministériel 2005-2008 de lutte contre le radon à l’intérieur des bâtiments, des solutions innovantes et des outils techniques destinés aux professionnels de la construction. Ces outils leur permet d’établir un diagnostic précis pour définir les solutions techniques les mieux adaptées au cas par cas et ainsi réduire au maximum les risques sanitaires du radon.

Enfin, les moyens pour diminuer les concentrations de radon dans les maisons restent l’aération et la ventilation des maisons soit par :

  1. L’aération naturelle qui existe naturellement dans tous les habitats par passage de l’air au travers des fenêtres, des fentes et des orifices d’aération. Il faut surtout aérer le niveau le plus bas du bâtiment si celui-ci est en contact avec le sol car le radon pénètre dans un bâtiment lorsque la pression du niveau le plus bas est inférieure à la pression de l’air du sol adjacent.
  2. La ventilation positive par surpression : une bonne ventilation du bâtiment permet d’évacuer le radon. L’air intérieur chargé en radon est remplacé par de l’air extérieur par un dispositif de ventilation positive . Il est nécessaire de faire appel à un professionnel spécialisé dans l’installation de ce système.

TESTEZ PENDANT 7 JOURS LE TAUX MOYEN DE RADON DANS VOTRE LOGEMENT

Contrôle et diagnostic Radon 45€ ou offert si suivi d’un traitement dédié. Nous installons à votre domicile notre outil de diagnostic et établissons un rapport complet sur la présence de radon dans votre logement et locaux. Sans engagement, nous vous soumettrons un bilan et préconisation.

  • Par téléphone au 02 98 91 10 29
  • Par email via contact@btr29.com
  • Via notre formulaire ci-contre
Le danger du radon
3.9 (78.86%) 35 vote[s]