L’humidité : les risques sur la santé

Les murs font partie des éléments les plus touchés par l’humidité. Une mauvaise conception, un mauvais entretien du bâtiment ou encore des habitudes de vie et des gestes incorrects peuvent être à l’origine d’un problème d’humidité.

Des murs humides, des moisissures et des odeurs de moisi et de décomposition, la présence d’humidité excessive dans les logements constitue une condition propice à la formation de moisissures. Tout cela doit vous alerter car un taux anormal d’humidité rend le logement insalubre et peut avoir un impact très nocif sur la santé de ses occupants.

Les pathologies dues à l’humidité et aux moisissures

humidité et probleme de santé

Les conséquences de l’humidité sur la santé ne laissent aucun doute : des recherches menées en France ont démontré que les conséquences peuvent être infectieuses et toxiques. En réalité, l’humidité en tant que telle n’est pas nocive pour la santé. Cependant, des taux d’humidité supérieurs à 50 % favorisent la présence et le développement de moisissures et d’acariens qui sont responsables d’allergies et provoquent un certain nombre de troubles sur la santé. Les maladies respiratoires sont souvent en relation directe avec une mauvaise ventilation de l’habitat. Un français sur quatre selon une étude médicale souffre d’allergie. En 2015, un français sur deux était susceptible d’être atteint.

Ces résultats varient selon les causes des allergies, mais il est certain que la détérioration de l’habitat par l’humidité ne fera qu’amplifier et empirer le phénomène. 90% des adolescents touchés par des problèmes respiratoires vivent dans des maisons humides.

L’humidité est donc très nocive pour notre santé et peut causer de nombreuses pathologies :

  • La rhinite est l’irritation et l’inflammation des muqueuses de la cavité nasale. Les rhinites peuvent également être allergiques.
  • L’asthme : l’une des conséquences les plus répandues de l’humidité, cette maladie du système respiratoire touche les voies aériennes inférieures et notamment les bronchioles. Elle est définie comme étant une gêne respiratoire à l’expiration.
  • La bronchite est une inflammation de bronches. Cette inflammation est le plus souvent le résultat d’infections virales ou bactériennes causées par les acariens et les blattes qui sont susceptibles de provoquer des allergies. Les moisissures peuvent également libérer dans l’air des substances toxiques comme les mycotoxines ou les composés organiques volatiles dont les plus jeunes y sont sensibles.
  • L’irritation des yeux peut également être une conséquence de l’humidité dans la maison.

Quelques précautions à prendre

Lutter contre l’humidité peut donc devenir une réelle nécessité. Pour cela nettoyez le moisi avec un chiffon imbibé d’eau savonneuse puis essuyez la surface avec un chiffon humide propre et séchez avec un chiffon sec. Enfin, aérez la pièce pour accélérer le séchage. Il est indispensable de porter un masque anti-poussière, des lunettes de protection ainsi que des gants pendant toute la durée du nettoyage afin de ne pas être exposé aux spores des moisissures.

N’oubliez pas aussi de :

  • vous débarrasser des objets ou tissus moisis ou endommagés
  • adopter une température adéquate qui ne dépasse pas les 19° C
  • éviter de collectionner un nombre important de plantes vertes

Dernier recours : le traitement de l’air

Traiter l’humidité par vous-même en aérant et nettoyant la moisissure des murs ne suffit peut-être pas. Des traitements de dernier recours, plus professionnels, s’imposent comme la ventilation positive par insufflation ainsi que d’autres produits absorbeurs d’humidité destinés à cet effet. Traiter un mur humide est donc primordial.

L’humidité : les risques sur la santé
3.3 (66.67%) 18 vote[s]